Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Nouveau métier: prof en confinement!

Posted on

Un jour, j’ai voulu être prof. En fait j’ai longtemps voulu être prof. J’aime l’école, du moins j’aimais ça quand j’y allais. Là, je suis plus rendue prof de cuisine et d’entretien ménager que d’autre chose.

Mais bon, pour revenir au fait que je voulais être prof, je trouvais cool le lien qu’ils avaient avec les jeunes, le fait qu’ils savaient tout (dans ma perception de ti-cul je le pensais vraiment, maintenant je sais!), et le fait qu’ils étaient en partie responsable de ce que nous sommes tous devenus dans cette société.

Finalement la vie en a voulu autrement et à la place je suis devenue maman à la maison. Un autre métier presque aussi difficile… et aussi peu valorisé. J’adore mon rôle de maman et pour faire ma part j’ai toujours backé les profs. Moi, si un de ma précieuse trâlée se met dans la merde à l’école, il a d’affaire à avoir une maudite bonne excuse parce que je ne blâmerai pas le prof certain!

Pour arriver au sujet de mon texte, depuis le début du confinement, je me suis transformée en prof pour mon adorable trâlée et je tiens à envoyer mes plus sincère excuses à tous les profs qui doivent composer avec eux! Ils sont adorable et serviables mais ça reste des enfants, et présentement j’enseigne à 5 mini-moi et je trouve ça duuuuurrrrr!

Vraiment! En tant que parent, je suis certaine que tous les parents remplis de bonne volonté depuis le début du confinement réalisent que finalement, c’était pas le prof le problème!

Toute cette histoire ma fait réaliser que finalement, j’aurais été ben ben malheureuse comme prof. Je n’ai clairement pas la vocation! Et à voir mes enfants, ma technique d’enseignement n’est vraiment pas optimale!

Sur ce, tout ceux qui vont retourner leurs précieux à l’école cette année, dans ce scénario post apocalyptique, ayez une petite pensée pour ces profs qui ont à cœur vos enfants, qui se démènent chaque jour pour eux et qui s’inquiètent de leur cheminement comme vous vous inquiétez pour eux.

La prochaine fois qu’un prof vous appelle pour vous dire que votre progéniture a causé la 3 guerre mondiale dans la classe, au lieu d’engueuler le prof, souvenez-vous quand votre adorable rejeton vous a hurlé dessus en vous lançant son crayon quand vous essayiez de lui montrer c’est quoi, des parallèles ou comme diviser une fraction!



Un peu plus sur l’auteure

Sophie Lahaie

Maman à la maison de 8 enfants (j’ai jamais dit que j’étais saine d’esprit!) et je suis aussi la propriétaire de Secallergies. Certains de mes enfants ont de graves problèmes de santé donc ma vie se résume entre l’hôpital, la maison, mes bracelets et mes enfants (j’ai un chum mais y s’occupe tout seul de lui même y’est fin hein?). Je passe beaucoup (trop?) de temps sur les zinternets et j’ai souvent un humour et des goûts douteux. J’ai bien averti les filles que mes textes ici allaient probablement détonner des autres mais ça ben l’air que ça prend du changement des fois! Dans la vraie vie j’ai l’air d’une fille, dans mon coeur je suis mordue d’adrénaline et de tout ce qui est non conventionnel. Donc au plaisir de déranger votre routine avec mes histoires qui sortent parfois de l’ordinaire!

Pour voir les autres articles de Sophie c’est ICI!



Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.